Mon blog - TER'HAPPY Eugénie THEVENON Coach professionnel certifié Troyes Aube Champagne Grand Est

Aller au contenu

Prendre soin de ses relations intimes

TER'HAPPY Eugénie THEVENON Coach professionnel certifié Troyes Aube Champagne Grand Est
Publié par dans Actualité · 23 Juin 2019


Je veux partager avec vous quelque chose que je trouve fondamental à l’origine de bien des déboires dans les relation humaines et qui de mon point de vue avec de l’envie et un brin d’investissement pourrait être évité et transformer en un chouette un panel d’échanges humain intenses, enrichissants, qui élèvent.

J’'observe depuis maintenant bien des années, à travers mes  expériences humaines personnelles et professionnelles qu'un grand nombre de frustrations naissent d’incompréhensions qui s'expriment à plusieurs niveaux (liste non exhaustive):

  • de la communication,

  • des  échanges interpersonnels,

  • de l’utilisation des mots lorsque nous nous exprimons, auxquels chacun de nous  accordons une importance de sens dans la mesure où les mots employés sont teintés d'émotionnels directement en lien avec notre champ d'expériences vécues subjectives.  ( notre champ sémantique dépend directement des expériences que nous avons vécu et des émotions que nous accrochons au sens des mots que nous employons).

Il existe aussi un espace d’échange essentiel dans une relation “le lien”, et la force, la solidité, la beauté de celui ci dépend essentiellement de la manière dont nous le nourrissons. J’y viendrai en profondeur un peu plus tard.

Nous avons tous des besoins physiologiques psychologiques émotionnels affectifs qu'il nous incombe de nourrir pour nous sentir bien. Lorsque ces besoins ne sont pas comblés, que notre être a faim, soif, envie d'aller aux toilettes...un signal envoyé par notre organisme s'allume pour nous en informer à l'instant 'T' afin que nous mettions en place une action pour répondre au déséquilibre présent et retourner à un mode de fonctionnement harmonieux pour rester en santé. (manger, boire dormir,....).

Les émotions dans leur expression simple, sont des indicateurs précieux d'un besoin sous jacent en attente. Chaque individu a des besoins qui lui sont propres. Il lui appartient de les identifier , les nommer ( l'autre ne peut pas lire dans les pensées ni les deviner) et d y répondre ou demander à quelqu'un de le satisfaire ( l'autre est libre d'accepter ou  de refuser).

Ainsi si je me sens triste en pensant à mon amie que je n’ai pas vu depuis plusieurs semaines, cela m’indique qu’elle est importante à mes yeux, et que j’ai envie par exemple de passer un moment avec elle.

Un des besoins affectif fondamental de l'être humain est celui d'aimer et d'être aimé. Gary Chapman explique dans son livre best-seller « les langages de l'amour » que la majorité des couples équilibrés qui se séparent, se quittent parce que leur réservoir interne de nourritures affectives ( d'amour) (à l'image du réservoir d'essence des voitures qui permettent de se déplacer d'un point « A » vers un point « B » ) n'est pas rempli. Cela génère frustrations, incompréhensions, conflits relationnels reproches, les remplissant d'émotions et d’expériences négatives (colères tristesses, déception...), simplement parce qu'ils ne parlent pas la même langue en amour.

Il en décrit 5 langages:

  • Les paroles valorisantes
  • les moments de qualité
  • les cadeaux
  • les services rendus
  • le toucher physique
 
En sommes pour résumer et imager ceci, sur la planète terre, il y a 5 manières de parler et d'exprimer l'amour. Chaque  personne est plus sensible à un mode d'expression qu'à un autre, remplissant selon sa sensibilité le réservoir intérieur d'une quantité de nourriture affective  plus ou moins importante. Si je mets le bon carburant dans ma voiture je peux rouler, si je mets du diesel à la place de l'essence alors je tombe en panne, c'est la même chose en amour.

Ainsi quelqu’un qui parle le chinois en amour, et qui ne comprend pas l'expression en français, se retrouve frustré au bout de plusieurs années par son partenaire qui s'applique à l'aimer en français. Il ne parle pas la même langue, et pourtant ils s'aiment. Ils finissent par se détester car ils meurent de faim affectivement et qu'ils n'en ont pas conscience.

Ainsi si j'ai besoin de moments de qualité et de paroles valorisantes et que mon conjoint m'offre des cadeaux et me rend des services, je vais me sentir frustrée très vite, puisque je ne vois, ne ressens ni n'entends l'expression de son amour, lui parlant chinois et moi comprenant le français.

Si moi je lui donne des paroles valorisantes et des câlins alors que lui son truc pour se sentir aimé et important dans mes yeux , c'est que je lui rende service en préparant le repas, et que je lui offre des fleurs, et que je lui témoigne mon amour autrement, il y a de très fortes chances pour qu'il ne se sente pas aimé et nourrisse une forme de rancœur contre moi.

Il en est de même pour les enfants, quantité ne se sentent pas aimé ou mal aimé car leur parents leur témoignent leur amour dans un langage différent de celui qui les nourrit, créant ainsi conflits, réticence, opposition, frustrations, incompréhensions...

Je vous invite d'ailleurs pour aller plus loin si vous êtes parents et que vous rencontrez des difficultés relationnelles avec vos enfants à investir quelques euros dans « les langages d'amour pour les enfants » et découvrir vos sensibilités respectives, les partager avec de la communications et des mots et cultiver avec soins vos jardins d'amour pour les faire fleurir... Et mettre ainsi du soleil dans votre vie...

Voici une série de questions pour approfondir tout ceci :

  • Et vous comment connaissez vous votre partenaire ?

  • Comment vous sentez vous aimé ?   

  • Comment se sent il aimé ?   

  • Qu'est ce qui vous fait vous frissonner ?

  • Qu'il vous prenne dans ses bras ?   

  • Qu'il vous offre des fleur ?  

  • Qu'il vous prépare un bon repas ?  

  • Qu'il s’occupe du bricolage ?   

  • Qu'il s'occupe de la maison ?  

  • Qu'il vous prépare un week end ?   

  • Qu'il vous dise qu'il vous aime ?   

  • Vous couvre de mots doux ?



En attendant prenez soin de vous...


                                                                       Eugénie Thevenon






Aucun commentaire
Retourner au contenu